La labellisation des centres d’éducation de chiens guides et d’assistance, c’est quoi ?

 

Régulièrement, des personnes en recherche d’information pour une assistance par le chien pose la question à Canidea : qu’est-ce qu’un centre labellisé d’éducation de chiens guides ou d’assistance ?

 

Afin de pouvoir garantir que les chiens remis aux personnes handicapées correspondent bien à ce qui est attendu d’eux, les centres qui éduquent et remettent des chiens guides et des chiens d’assistance doivent répondre à un certain nombre de critères pour obtenir la labellisation par les préfectures. Pour la concision du propos, les modalités relatives aux installations matérielles, de même que le détail des critères, ne seront pas présentés.

 

En premier lieu, les centres doivent avoir une procédure d'étude de toutes les demandes, avec en particulier une commission pluridisciplinaire qui décide l'attribution du chien ou justifie le refus s'il a lieu. Le fait que la décision soit collégiale, et non le fait d’un seul individu, et pluridisciplinaire est essentiel pour l’objectivité de l’attribution. En effet, un chien guide ou d’assistance n’est pas obligatoirement la meilleure solution pour une personne handicapée.

Sandrine LEBRETON, éducatrice canine, et un chien en éducation. Crédit photo : Les Chiens Guides d'Aveugles de Provence Côte d'Azur Corse - Ecole labellisée et membre de Canidea
Sandrine LEBRETON, éducatrice canine, et un chien en éducation. Crédit photo : Les Chiens Guides d'Aveugles de Provence Côte d'Azur Corse - Ecole labellisée et membre de Canidea

En ce qui concerne les chiens, les arrêtés relatifs à la labellisation listent les critères physiques et comportementaux attendus : ce principe a pour but d’éliminer ceux qui seraient inaptes à ces activités. Par ailleurs, il est exigé d’avoir parmi les salariés deux éducateurs canins titulaires du titre d'éducateur chiens guides ou chiens d'assistance (niveau V et IV). Ces éducateurs doivent faire passer un certificat d'aptitude au guidage ou à l'assistance au chien avant qu'il ne soit remis. Il ne faut pas confondre ces titres d’éducateurs canins chiens guides ou d’assistance avec le BP éducateur canin. La formation à la spécialisation chiens guide ou d’assistance est nettement différente du BP canin dont elle inclut les contenus auxquels s’ajoutent des enseignements spécifiques. Elles durent entre 3 et 4 ans en fonction de la spécialité d’éducation canine. Les professionnels détenteurs de ces titres de niveau V et IV sont les seuls experts en capacité d’évaluer le travail du chien au regard de la situation de la personne handicapée.

 

Toute remise de chiens doit être accompagné d'un total de deux semaines de formation à la conduite du chien pour le bénéficiaire, de sorte que la personne sache "travailler" avec lui. Une fois la remise effectuée, le centre doit être disponible en cas de problème : cela prend concrètement la forme d’un service d'astreinte les soirs et les weekends en plus des permanences téléphoniques en journée. Le centre garantit un suivi annuel de l'équipe (le couple maître - chien). Outre le fait qu’il permet de vérifier que tout se passe bien et de corriger les petits soucis, ce suivi permet de décider du moment de la retraite du chien (cessation définitive de travail) et de réfléchir avec le maître à la meilleure solution pour le chien à ce moment-là (reste avec le maître, est placé chez un proche du maître ou en famille de retraite).

 

 

Les membres de Canidea respectent bien sûr l’ensemble des critères de labellisation et vont bien au-delà en fonction de leurs spécialités. Cette liste non exhaustive manifeste la volonté du législateur d’apporter la caution de L’État au professionnalisme d’acteurs au service de personnes handicapées. Ce professionnalisme est indispensable pour éviter que ne soit remis un chien à une personne qui vivrait mal la présence de cet animal, ou pire qu’un accident ne survienne du fait de la maladresse d’un chien non correctement éduqué. Elle est donc là pour protéger les bénéficiaires en s'assurant de la qualité du travail accompli. C’est la raison pour laquelle le code de l’action social précise que l'aide animalière ne peut être versée aux personnes handicapées que si le chien a été éduqué dans un centre labellisé.