LES CHIENS D'AIDE A LA PERSONNE

Quelle que soit sa spécialisation (guides/d'assistance ou médiation), le chien éduqué dans une perspective d'aide et de soin, par sa spontanéité, fait sauter beaucoup de verrous et sa présence entraîne des échanges d'une incroyable richesse et construit une passerelle vers l’extérieur d’une grande valeur.

 

Comme vous le constaterez en consultant les pages consacrées à chacune de ces spécialités, les chiens ont certaines différences. Mais ils ont aussi des points communs :

  • les besoins des bénéficiaires sont centraux pour définir l'éducation des chiens ;
  • la réciprocité de la relation entre la personne et le chien ;
  • le bien-être de l’animal ;
  • les enjeux de reconnaissance sociale du travail accompli par les chiens, que ce soit par le public ou par les autorités.

L'ensemble des chiens guides, des chiens d'assistance et des chiens de médiation se retrouve sous le nom de chien d'aide à la personne.

De potentiels bénéficiaires si nombreux...

Aujourd’hui, 360 000 personnes résident dans une maison de retraite, avec une moyenne d’âge de 84 ans.

Le nombre d’autistes en France est estimé à 440 000, sachant que tous ne sont pas diagnostiqués.

Parmi les 12 millions de français touchés par un handicap, l’INSEE estime que :

- 13,4% ont une déficience motrice ;

- 11,4% sont atteints d’une déficience sensorielle ;

- 9,8% souffrent d’une déficience organique ;

- 6,6% sont atteints d’une déficience intellectuelle ou mentale ;

- 2 à 3% de la population utilisent un fauteuil roulant.

8,3 millions de personnes s’occupent d’un proche dépendant, ce qui représente 13% de la population salariée.

Ce sont autant de personnes pour lesquelles la présence d'un chien éduqué peut apporter une aide ou un soulagement au quotidien...

Télécharger l'explication des compétences des chiens

Télécharger
Flyer expliquant les différences entre chiens guides/d'assistance et chiens de médiation
Différences chiens assistance chiens de
Document Adobe Acrobat 207.9 KB